Printer image

Entre un toner original à 150€ et le même toner compatible à 50€… Comment choisir ?

 

Que sait-on des toners originaux (appelés également OEM) ?

 

  •  On connait leur qualité de fabrication
  •  On connait le nombre de pages qu’ils vont imprimer
  •  On sait qu’ils correspondent aux critères définis par le fabricant de l’imprimante

On peut donc les acheter n’importe où les yeux fermés.

Que sait-on des autres toners
(compatibles, génériques, reconditionnés, remanufacturés,…) ?

On sait qu’ils ne sont pas originaux, cela veut dire que :

  •  Ils sont reconditionnés à partir de toners vides usagés
    En effet chaque modèle de toner est soumis à un brevet, interdisant la fabrication d’un toner vide.
  • Il existe des milliers de fabricants de toners reconditionnés.
  •  Chaque fabricant définit son cahier des charges et son procédé industriel.
    Du plus rudimentaire (simple remplissage) au plus qualitatif (remplacement des pièces d’usure, soudage ultrason,…).
  •  Il existe de nombreux intermédiaires (importateurs, grossistes, sites internet, revendeurs).
    Plus il y a d’intermédiaire entre le fabriquant et l’utilisateur plus la traçabilité et la garantie de qualité est faible.

Vous pouvez tomber sur un toner compatible qui aura les mêmes qualités qu’un toner original…

Vous pouvez tomber sur un toner qui sera inutilisable ou pire qui mettra votre imprimante en panne (fuite de poudre)…

Quels problèmes et quels risques y a t-il à utiliser un toner non original ?

Voici un tableau non exhaustif des défauts de fabrication les plus courants et des problèmes et risques encourus.

Illustration Cause Risques encourus
Petite fuite
de toner
Un toner mal serti peut entrainer une fuite de toner.
La poudre tombe sur le papier et laisse des traces à l’impression.
Grosse fuite
de toner
Si la fuite est importante, l’intérieur de l’imprimante peut être rempli de toner.
Le nettoyage peut nécessiter l’aspiration par un technicien.
Le toner peut également se déposer sur les miroirs du laser ou d’autres parties de l’imprimante… Ces problèmes n’étant bien évidement pas pris en charge par la garantie constructeur.
Tambour
défectueux
Un tambour défectueux (ou usé) peut provoquer des traces, des tâches ou des traits à l’impression. Ces traces ou traits ne partent pas avec un chiffon « magique ». Ils s’amplifient au fur et à mesure que l’on imprime.
Puce défectueuse Les toners renferment une puce. Cette puce permet à l’imprimante de mémoriser certaines informations. En général une puce défectueuse entraine l’arrêt de l’imprimante avec dans le meilleur des cas l’affichage d’un message d’erreur (rarement explicite).
Toner coincé Un toner mal remonté ou remonté avec des pièces usagées peut voir ses engrenages internes se coincer. On peut entendre des bruits d’engrenages, le moteur de l’imprimante peut se coincer et la mettre en panne…
Usure prématurée
du toner
En plus de tous les problèmes précités, un toner de mauvaise qualité peut tout simplement imprimer moins de pages qu’un toner original.

Souvenez-vous qu’une imprimante laser en bon état avec de bons toners fait des impressions toujours parfaites.

S’il y a des traces, des points, des tâches… ça n’est pas normal, cela vient certainement d’un toner défectueux ou de mauvaise qualité !

Qu’en est-il des imprimantes couleur ?

Les imprimantes couleur n’utilisent pas 1 mais 4 toners (cyan, jaune, magenta, noir)

  •  Il suffit qu’un seul des 4 toners soit défectueux pour que l’impression soit mauvaise.
  •  Il suffit qu’un seul des 4 toners fuit pour que l’imprimante soit en panne.
  •  A cela s’ajoute le problème du respect de la colorimétrie.

Pour une imprimante couleur, il est impératif de s’assurer que les toners soient originaux ou de la même qualité que les toners originaux.

En conclusion.

Dire qu’il suffit de recharger un toner pour avoir un toner neuf est une formule largement mensongère et penser que tous les toners se valent est une grosse erreur.

Si vous souhaitez vous aventurer hors de la marque constructeur, assurez-vous :

  •  Que la qualité de fabrication de votre fournisseur soit régulière, exigez de connaitre le nom du fabriquant.
  • Que le processus de fabrication inclut au moins ces règles :
    Les toners vides doivent êtres vierges (ils n’ont encore jamais été rechargés), les tambours doivent être remplacés à neuf, les coques doivent être découpées au laser (si elles sont sciées elles perdent de la matière et ne respectent plus les caractéristiques d’origine), elles doivent être soudées à l’ultrason et non clipsés (occasionnent des fuites).
  •  Que votre fournisseur s’engage réellement à intervenir si ses toners endommagent votre imprimante, comment, sous quels délais, avec quels moyens…
  • Qu’il se déplace en cas de doute, ou au minimum qu’il prenne à sa charge les frais de retour.

Avec de tels procédés de fabrication et une telle garantie, vous ne trouverez pas de toners premiers prix.

En choisissant un fabriquant de qualité et un prestataire sérieux, vous pourrez avoir les meilleures impressions qui soient et garder vos imprimantes en excellent état.

Dans ces conditions, vous pourrez économiser 30% par rapport au prix des toners originaux constructeur.